Quand les JO deviennent plus responsables

Les deux derniers organisateurs des Jeux Olympiques ont eu une ambition unique : Organiser les jeux tout en étant éco-responsable. Tout comme Tokyo en 2020, les Jeux Olympiques de Paris 2024 promettent non seulement des performances sportives exceptionnelles, mais aussi un engagement sans précédent en faveur de l’environnement. L’éco-responsabilité étant au cœur des préoccupations de l’organisation, des initiatives audacieuses ont été mises en place pour réduire l’empreinte écologique de cet événement mondial, notamment en ce qui concerne les tenues vestimentaires.

Lors des Jeux Olympiques de Tokyo, les athlètes ont brillé non seulement par leurs performances, mais aussi par leur engagement écologique. Les tenues portées par les équipes de divers pays ont été fabriquées à partir de matières recyclées. Par exemple, les uniformes de l’équipe américaine ont été réalisés avec des matériaux issus de bouteilles en plastique et de déchets textiles.

Cette démarche s’inscrit dans une volonté globale de réduire les déchets et de promouvoir une mode plus responsable et durable. Et c’est dans ce même esprit que la France, pays organisateur des Jeux Olympique et Paralympique 2024, ont confectionné les tenues qui, nous rappelons, ont déjà été dévoilées le 16 Janvier 2024.

En effet, la collection produite par le Coq Sportif en collaboration avec le directeur artistique Stéphane Ashpool ont été faits de manière responsable. Une partie des tenues, notamment celles de représentation portées sur les podiums, est fabriquée en France, dans les usines de Romilly-sur-Seine, mettant en avant le savoir-faire Français.

Cependant, la majorité des autres tenues, y compris celles d’entraînement et de compétition, sont fabriquées en partie au Maroc et en Asie. Cette décision, sûrement motivée par des raisons économiques et de volume de production nécessaires pour habiller les 900 athlètes de la délégation française, serait donc fort admirative.

Laisser un commentaire